Antre, vos murs

Que reflète l’environnement le plus intime qu'est notre chambre ? Est-on le papier peint corporel de nos murs ? Que se cache-t-il dans nos draps ? Notre désordre extérieur reflète-t-il notre intérieur tempétueux ? Notre chambre est-elle un membre fantôme qui s’épie ? Trouve-t-on des points communs dans l’individualisme de celle-ci ? Peut-on poser un regard sur l’intime et y voir de l’universel ?


Le reflet de notre âme parfume notre environnement le plus proche, le plus intime. Et notre chambre, lieu secret pour certain ou ouvert pour d’autre, est une sorte de sanctuaire de la personne. 


La proposition est simple et se compacte en peu de temps : une heure. Une heure pour prendre le pouls des couleurs, pour sentir le décor, pour palper les odeurs, pour regarder les détails et observer le général. Une heure, où je suis enfermée seule dans votre chambre pour ressortir avec photos et mots. 


Le défi est de taille car il n’est pas facile de se livrer sans être là, mais en faisant acte de présence invisible à travers la matière qui est la nôtre et nous entoure dans notre quotidien nocturne et parfois plus.